Assistance Publique – Hôpitaux de Paris

Le groupe hospitalo-universitaire, AP-HP.Sorbonne Université, regroupant sept hôpitaux au sein d’un même ensemble a décidé d’engager une réflexion en cohérence avec la Directive Ministérielle de Novembre 2016 (instruction N° SG/HFDS/2016/340 du 4 novembre 2016) relative aux mesures de sécurisation dans les établissements de santé, présentant les démarches de veille, de prévention, de protection et de sécurité avec la mise en place notamment de moyens d’alerte spécifiques.

Le contexte de menace terroriste et les récents attentats nécessitent d’assurer sur l’ensemble du territoire une vigilance accrue et la mise en œuvre effective de mesures particulières de sécurité au sein des établissements de santé. C’est dans cet axe de réflexion, qu’AP-HP Pitié Salpêtrière et AP-HP Saint Antoine ont fait appel à nos consultants pour de l’assistance à la réalisation d’un schéma directeur de vidéo protection de chacun de leur contexte et périmètre actuel.

L’objectif a été de définir une politique cohérente d’investissement dans le cadre d’un plan pluriannuel sur leur dispositif de vidéo-protection et en finalité de proposer les trajectoires d’évolution.

Pour d’avantages d’informations, consultez notre rubrique références ou cliquez sur l’une des photos ci-contre.

4Grids – prolongement de R2S – Ready2Services

Certivéa élabore une première extension du label R2S-Ready2Services dédiée à la gestion énergétique des bâtiments, cette extension a pour nom « 4Grids ».

R2S rend le bâtiment capable d’accueillir des services ;

Qu’est-ce que 4 Grids ?

4Grids est un référentiel basé sur le cadre de définition « Bâtiments connectés, bâtiments solidaires et humains » élaboré par le Ministère de la Cohésion des territoires, lui-même se basant sur les travaux de la Smart Buildings Alliance et de l’Alliance HQE-GBC. L’extension 4Grids permet de délivrer des « services énergétiques » au sein de votre projet et ainsi de déterminer et positionner votre bâtiment comme acteur de la maîtrise de ses performances énergétiques.

Un bâtiment 4Grids est avant tout un bâtiment doté de capacités de communication lui permettant de transmettre des données qualitatives de façon fiable et transparente vis-à-vis de son propriétaire, de ses occupants, et des réseaux (électricité, gaz, chaleur) auxquels il est connecté. Une fois les données rendues disponibles, 4Grids donne la possibilité de mettre en place des services qui sont définis en 3 catégories :

  • Services d’information et aide à la décision : L’objectif de ces services est d’apporter des données permettant dans un premier temps de comprendre les consommations du bâtiment.
  • Services d’économie positive : il s’agit pour le bâtiment de disposer ensuite d’un ensemble de moyens destinés à réduire ses coûts d’investissement et d’exploitation, et à optimiser ses consommations énergétiques.
  • Services de contribution active : à ce stade, le bâtiment devient un acteur énergétique sur les réseaux thermique, électrique et gaz, il est capable de se montrer flexible sur demande pour moduler sa charge.

Ce référentiel s’adresse aux bâtiments entrant en démarche de labélisation, tant en phase de conception, qu’en phases de réalisation ou d’exploitation.

Avec R2S et 4Grids, l’objectif est donc clair : combiner les transition numérique et énergétique au service du bâtiment.

LM Ingénierie reste à votre écoute pour vos projets de bâtiments connectés et ceci tout au long du processus de validation : MOA, AMO et MOE. N’hésitez pas à nous solliciter.

Maître d'Ouvrage (MOA)

Compréhension : connaître les enjeux du bâtiment connecté et communicant

l

Assistant Maîtrise d’Ouvrage (AMO)

Accompagnement : maîtriser les thématiques pour conseiller les maîtres d’ouvrage

Maître d’Œuvre (MOE)

Application : mettre en place les technologies, services, moyens afin de rendre le bâtiment connecté et communicant

Le coin de l’expert / Wi-Fi

Au cours des prochains mois, des prochaines années, votre entreprise sera très certainement amenée à se transformer : déménagement, travaux agrandissement, nouveaux utilisateurs, nouveaux usages, digitalisation, externalisation des ressources,… Vous devez ainsi planifier l’évolutivité de votre réseau Wi-Fi dès le début du projet pour vous assurer de sa disponibilité et de sa pérennité sur le long terme.

Il faudra ainsi déterminer et anticiper :

  • La capacité de votre connexion.
  • Les emplacements de vos points d’accès.
  • Le type technologie.
  • Les outils de monitoring et de radio fréquence nécessaires.
  • Le type de commutateurs Ethernet (pour un bon acheminement des flux).
  • La catégorie des câbles, …

Dès lors se posent de nombreuses interrogations :  la qualité du réseau, la fiabilité du service rendu, la sécurité du réseau et son administration. Il faut en effet trouver le juste dosage entre performance, sécurité et couverture :

  • Sans sécurité, il n’y a pas de garantie quant à la protection des données.
  • Sans qualité, les utilisateurs sont insatisfaits.

Avant de se lancer dans un tel projet d’infrastructure Wi-Fi, il est impératif de se poser les bonnes questions :

  • Quelle utilisation vais-je faire de mon réseau Wi-Fi (web, messagerie, achat en ligne, VoWlan, consultation contenu vidéo, eLearning, …) ?
  • Combien d’utilisateurs vont se connecter à mon réseau ?
  • Quels types de terminaux seront connectés ?
  • Quel ratio entre performance/couverture est attendu ?
  • Quel est le niveau de sécurité souhaité (vulnérabilité, risques encourus, garantie temps de rétablissement) ?

La méthodologie que nous préconisons à nos clients consiste à réaliser de façon prioritaire et préalable une étude de couverture, soit prédictive sur plan si le projet est pris bien en amont, soit passive sur site (infrastructure et bâtiment existants) qui permettra de déterminer : la zone à couvrir, la taille des cellules, les plages de fréquences à choisir, les sources d’interférence, les réducteurs du débits, les besoins des utilisateurs et des applications tierces ou encore les travaux de câblage et réseaux LAN nécessaires à mettre en oeuvre.

Beaucoup de paramètres entrent en jeux et chaque projet à ses propres particularités, cependant six points essentiels sont a retenir pour garantir la réussite d’un projet réseau Wi-Fi :

  1. Une prise en compte des besoins actuels et futurs des utilisateurs.
  2. Une adéquation parfaite entre la qualité et la pérennité de la solution.
  3. Un bon arbitrage entre la portée et le débit.
  4. Des points d’accès sécurisés.
  5. Des protocoles réseaux homogénéisés et standardisés.
  6. Un réseau maintenu continuellement à jour (gage de stabilité et disponibilité).

Les résultats permettront de définir de façon précise l’architecture cible et les équipements à y associer.

LM Ingénierie mène ces études de couverture à partir de dispositifs de tests éprouvés (bornes, logiciels spécialisés, …). Nous accompagnons nos clients/prospects privés et publics sur tout ou partie de leur projet réseau sans fil Wi-Fi : étude de couverture réseau, audit  du réseau, collecte et analyse des besoins utilisateurs, définition de l’architecture cible, rédaction du cahier des charges, aide à la sélection du ou des prestataires ou encore supervision du déploiement. Nos prestations sont totalement sur-mesure.

Maquette LoRa – Jeedom

Bien souvent, la meilleure façon d’appréhender et de comprendre une technologie, qui plus est nouvelle et inovante, passe par la conception d’une maquette afin d’en acquérir les compétences. C’est en cela que LM Ingénierie s’est focalisé dernièrement, avec la conception d’une plateforme orientée LPWan s’appuyant à la fois sur le réseau LoRa et la gateway d’agrégation Jeedom.

Différents capteurs et trackers diséminés dans nos bureaux de Montpellier sont venus enrichir cette plateforme opérationnelle, lui apportant toute la pertinance nécessaire à la connaissance :

  • Des modes d’échanges de données,
  • de leurs collectes,
  • De leurs restitutions,
  • et de l’intéractivité apportée avec d’autres modes de connectivités (KNX, DALI, ..).

Le coin de l’expert / Wi-Fi 6ème génération

A tout changement, sa phase d’adaptation et de compréhension afin de ne pas être perdu. En effet, le wifi 802.11 a bien évolué depuis sa standardisation en 1997.

La Wi-Fi Alliance® a présenté début septembre la dernière déclinaison et génération de Wi-Fi, basée sur la technologie 802.11ax.

Le « Wi-Fi 6 » fait partie d’une nouvelle approche de nommage de Wi-Fi Alliance qui fournit aux utilisateurs une désignation facile à comprendre pour la technologie Wi-Fi prise en charge par leur appareil et utilisée dans une connexion que l’appareil établit avec un réseau Wi-Fi.

Le nouveau système identifie les générations Wi-Fi par une séquence numérique correspondant aux avancées majeures du Wi-Fi. Les noms de génération peuvent être utilisés par les fournisseurs de produits pour identifier la dernière technologie Wi-Fi prise en charge par un périphérique, par les fournisseurs de systèmes d’exploitation pour identifier la génération de connexion Wi-Fi entre un périphérique et le réseau, et par les fournisseurs de services pour identifier les capacités d’un réseau Wi-Fi à leurs clients. La terminologie générationnelle peut également être utilisée pour désigner les générations Wi-Fi précédentes, telles que 802.11n ou 802.11ac.

La séquence numérique rétroactive comprend :

  • Wi-Fi 6 pour identifier les appareils prenant en charge la technologie 802.11ax ;
  • Wi-Fi 5 pour identifier les périphériques prenant en charge la technologie 802.11ac ;
  • Wi-Fi 4 pour identifier les périphériques prenant en charge la technologie 802.11n.

la norme 802.11ax est une véritable évolution du 802.11ac avec de nouvelles fonctionnalités, des débits accrus 9,6 Gb/s. Comme cette dernière, elle exploite les bandes de 2,4 et 5 GHz avec la possibilité d’agréger jusqu’à 8 stream sous des largeurs de canaux de 160 Mhz offrant ainsi des vitesses plus rapides et une meilleure expérience connectée, même dans des environnements difficiles et denses ou congestionnés tels que les stades, les aéroports, les halls.. et autres lieux publics.

Il est également question d’une meilleure efficacité énergétique. Un nouveau champ est intégré dans le code source 802.11 (TWT – Target Wake Time) permettant à un device mobile type smartphone, tablette, PC ou tout autre appareil connecté, de gérer et optimiser l’autonomie de sa batterie. Lorsqu’un équipement de connexion (borne WiFi) communique avec un appareil (un smartphone par exemple) il peut lui dire exactement quand mettre sa radio WiFi en veille et quand elle doit se reveiller pour recevoir la transmission suivante. Cela permet d’économiser la batterie, la radio WiFi passe plus de temps en veille et donc permet une durée de vie prolongée. C’est aussi en vue d’adresser et prendre en charge un nombre toujours plus important d’objets connectés (IoT) ayant peu de batterie et nécessitant de se connecter en WiFi comme en 5G.

L’adoption de la nouvelle terminologie par l’industrie aidera les utilisateurs à mieux comprendre l’expérience à laquelle ils peuvent s’attendre. Wi-Fi 6 offrira une expérience améliorée pour répondre aux besoins des appareils et des applications dans une gamme d’environnements grand public et d’entreprise. La terminologie générationnelle devrait être largement adoptée par l’écosystème Wi-Fi, même si la Wi-Fi Alliance® n’a aucun pouvoir pour obliger les constructeurs à utiliser cette nouvelle norme, ils peuvent uniquement « encourrager » les constructeurs à l’adopter.

La certification Wi-Fi CERTIFIED 6 ™ est prévue pour 2020.

Pour plus d’information sur ce standard, consulté la page web du Wi-Fi Alliance