Notre référent R2S (Ready2Services)

Certification R2S (Ready2Services) au sein de LM Ingénierie 

LM Ingénierie a franchi un pas de plus vers les bâtiments connectés. En tant que responsable d’activité Smart & IT, Philippe DOUSSEAUD a été officiellement admis et reconnu comme Référent R2S par Certivéa en Juillet 2019.

Grâce à cette reconnaissance, il devient membre actif du Réseau des Référents reconnus par Certivéa et de faite l’interface privilégiée entre les porteurs de projet et Certivéa; Rôle essentiel pour le bon développement des valeurs respectives prônées par R2S et la Smart Buildings Alliance (SBA).

Avec le Label R2S-Ready2Services et Certivéa, LM Ingénierie est a même de proposer et d’aider à valoriser l’engagement des acteurs de la filière construction et immobilier en matière de bâtiment connecté et communicant. Ce label, qui dépasse le seul domaine de la connectivité, est sans équivalent sur le marché. 

Un bâtiment connecté et communicant, c’est quoi au juste ?

« Il s’agit d’un bâtiment qui comprend les principes techniques et organisationnels pour qu’il puisse bénéficie d’une meilleure connectivité, d’une architecture réseau, d’équipements et d’interfaces qui favorisent l’interopérabilité, d’un niveau adéquat de sécurité des systèmes et de protection des données, de façon à accueillir dans de bonnes conditions les services numériques attendus par les utilisateurs. »

LM Ingénierie reste à votre écoute pour vos projets de bâtiments connectés et ceci tout au long du processus de validation : MOA, AMO et MOE. N’hésitez pas à nous solliciter.

Maître d'Ouvrage (MOA)

Compréhension : connaître les enjeux du bâtiment connecté et communicant

l

Assistant Maîtrise d’Ouvrage (AMO)

Accompagnement : maîtriser les thématiques pour conseiller les maîtres d’ouvrage

Maître d’Œuvre (MOE)

Application : mettre en place les technologies, services, moyens afin de rendre le bâtiment connecté et communicant

Valider la performance de vos infrastructures IT

Dans ce monde où tous les domaines du bâtiment intelligent demandent un niveau d’expertise avancé, il est nécessaire de lier les compétences humaines à des équipements d’un haut niveau de qualité.

Nous en faisons l’expérience dans tous nos projets réseaux, où notre certificateur de câble dernière génération permet à nos spécialistes du domaine, de diagnostiquer et auditer des réseaux et infrastructures. Associer notre expertise humaine à ces outils de contrôle performant nous permet d’être force de proposition dans le dimensionnement de vos architectures de câblage et réseaux.  

C’est ainsi que LM Ingénierie peut vous accompagner dans vos projets IT, de la conception à la réception, et y assurer un niveau d’excellence, répondant à vos besoins.  

Le coin de l’expert / Wi-Fi 6ème génération

A tout changement, sa phase d’adaptation et de compréhension afin de ne pas être perdu. En effet, le wifi 802.11 a bien évolué depuis sa standardisation en 1997.

La Wi-Fi Alliance® a présenté en octobre dernier la dernière déclinaison et génération de Wi-Fi, basée sur la technologie 802.11ax.

Le « Wi-Fi 6 » fait partie d’une nouvelle approche de nommage de Wi-Fi Alliance qui fournit aux utilisateurs une désignation facile à comprendre pour la technologie Wi-Fi prise en charge par leur appareil et utilisée dans une connexion que l’appareil établit avec un réseau Wi-Fi.

Le nouveau système identifie les générations Wi-Fi par une séquence numérique correspondant aux avancées majeures du Wi-Fi. Les noms de génération peuvent être utilisés par les fournisseurs de produits pour identifier la dernière technologie Wi-Fi prise en charge par un périphérique, par les fournisseurs de systèmes d’exploitation pour identifier la génération de connexion Wi-Fi entre un périphérique et le réseau, et par les fournisseurs de services pour identifier les capacités d’un réseau Wi-Fi à leurs clients. La terminologie générationnelle peut également être utilisée pour désigner les générations Wi-Fi précédentes, telles que 802.11n ou 802.11ac.

La séquence numérique rétroactive comprend :

  • Wi-Fi 6 pour identifier les appareils prenant en charge la technologie 802.11ax ;
  • Wi-Fi 5 pour identifier les périphériques prenant en charge la technologie 802.11ac ;
  • Wi-Fi 4 pour identifier les périphériques prenant en charge la technologie 802.11n.

la norme 802.11ax est une véritable évolution du 802.11ac avec de nouvelles fonctionnalités, des débits accrus avoisinants les 10 Gb/s. Comme cette dernière, elle exploite les bandes de 2,4 et 5 GHz avec la possibilité d’agréger jusqu’à 8 stream sous des largeurs de canaux de 160 Mhz offrant ainsi des vitesses plus rapides et une meilleure expérience connectée, même dans des environnements difficiles et denses ou congestionnés tels que les stades, les aéroports, les halls.. et autres lieux publics.

Il est également question d’une meilleure efficacité énergétique. Un nouveau champ est intégré dans le code source 802.11 (TWT – Target Wake Time) permettant à un device mobile type smartphone, tablette, PC ou tout autre appareil connecté, de gérer et optimiser l’autonomie de sa batterie. Lorsqu’un équipement de connexion (borne WiFi) communique avec un appareil (un smartphone par exemple) il peut lui dire exactement quand mettre sa radio WiFi en veille et quand elle doit se reveiller pour recevoir la transmission suivante. Cela permet d’économiser la batterie, la radio WiFi passe plus de temps en veille et donc permet une durée de vie prolongée. C’est aussi en vue d’adresser et prendre en charge un nombre toujours plus important d’objets connectés (IoT) ayant peu de batterie et nécessitant de se connecter en WiFi comme en 5G.

L’adoption de la nouvelle terminologie par l’industrie aidera les utilisateurs à mieux comprendre l’expérience à laquelle ils peuvent s’attendre. Wi-Fi 6 offrira une expérience améliorée pour répondre aux besoins des appareils et des applications dans une gamme d’environnements grand public et d’entreprise. La terminologie générationnelle devrait être largement adoptée par l’écosystème Wi-Fi, même si la Wi-Fi Alliance® n’a aucun pouvoir pour obliger les constructeurs à utiliser cette nouvelle norme, ils peuvent uniquement « encourrager » les constructeurs à l’adopter.

La certification Wi-Fi CERTIFIED 6 ™ est prévue pour 2019.

Pour plus d’information sur ce standard, consulté la page web du Wi-Fi Alliance

Le coin de l’expert / IoT ou IDo

Comment accompagner les parties prenantes et acteurs de la révolution numérique en favorisant l’émergence de nouveaux écosystèmes s’appuyant sur l’innovation de nouveaux services.

Cette approche s’articule et se construit autour des objets connectés. Il s’agit en fait d’un appareil (dispositif, capteur, collecteur, …) doté d’une adresse IP, de composants informatiques et d’un protocole de communication le reliant (LPWA : Low Power Wide Area, WiFi, 3g/4g, réseaux traditionnel cuivre ou optique privatif, ..) à un autre appareil, d’où la notion d’« Internet des objets (IoT) ».

Nous sommes dans un marché qui explose avec un potentiel de création de valeur colossal. Le trio de tête est : la Santé, La Smart Territoires & Building et l’Industrie.

Ces objets sont capables de collecter, de transmettre des données grâce à des dispositifs et capteurs connectés, d’automatiser et superviser des tâches manuelles répétitives :

  • Statistiques, intensités d’usage, performances énergétiques (ex : capteur de niveau, capteur de consommation gaz/électricité/eaux, dispositif de régulation et pilotage (ex : chauffage, climatisation, éclairage, ..)) ;
  • De la vidéo, avec par exemple, une caméra de surveillance ;
  • Des informations de santé avec des bracelets, balances, capteur de sol, capteur d’état, etc… ;
  • Mais aussi de positionnement, état ou géolocalisation d’équipements (ex : trackers, RFID, BLE, ..), suivi de flotte de véhicule, taux d’occupation et de rotation (stationnement), localisation de personnel (PTI/DATI), …. Les exemples sont nombreux.

Potentiellement, des alternatives s’offrent aujourd’hui au client désirant mettre en œuvre ce type de dispositif : internaliser ou externaliser son projet en tout ou partie en s’orienter vers des solutions packagées, ou construire sa propre solution une à une.

Réflexions / choix / orientations Internaliser dans le SI client Externaliser chez un prestataire tiers
Gagner du temps en tirant parti des offres existantes (solutions packagées incluant l’ensemble des éléments/objets nécessaires à la conception, paramétrage et exploitation) proposées par certains fournisseurs. Ces offres sont basées sur une technologie LPWA (LoRa, Sigfox, LTE-M, NB-IoT), et intègrent efficacement la connectivité et l’interopérabilité totale pour optimiser la connexion des appareils et la transmission des données sur le réseau.

Ok

Ok
Faire le choix d’un développement d’une solution en interne, ceci passant obligatoirement par l’acquisition de tous les éléments/objets disponibles sur le marché (les fabricants d’objets connectés utilisent efficacement les spécifications et les programmes de certification des réseaux actuels (LoRa Alliance, Sigfox, LTE-M ou NB-IoT) pour concevoir des dispositifs qui se connecteront aux réseaux précités) et nécessaires à sa conception, tout en gardant à l’esprit qu’il faudra assurer l’interconnexion et l’inter-compatibilité avec les interfaces de consultation et d’analyse qui rendront la solution opérationnelle et exploitable au travers d’un dashboard (pilotage, analyse, statistique et reporting). Ok Nok