L’IoT au service de nos territoires

LM Ingénierie Bureau d’études techniques et de conseils accompagne Montpellier Méditerranée Métropole dans son projet commun avec la Régie des Eaux de Montpellier afin de pouvoir réaliser d’ici 4 ans la télérelève de 77 000 compteurs d’eaux sur son territoire.

La technologie retenue de l’infrastructure privée de collecte et de transport des informations se conforme au standard ouvert Lora WAN

Pour répondre à ce cas d’usage et déployer un nombre de capteurs important sur un territoire à l’échelle de la métropole de Montpellier, le choix du design de l’infrastructure ainsi que la qualification de la couverture radio à déployer sont déterminants dans la réussite du projet.

Nous suivons une méthodologie d’étude prédictive avec contrôle par des mesures sur le terrain, qui nous permet de « Benchmarker » le niveau de couverture Outdoor et Indoor et ainsi affiner la modélisation de la propagation radio utilisé.

Grace à la maitrise d’outils logiciels types Pathloos5 et HTZ Communication, nous proposons des scénarios de couvertures du territoire, avec la visualisation des IoT et des Gateway (Passerelles)

Les scénarios peuvent s’exprimer en fonction de la surface, de la population ou des IoT couverts et cela pour différents bilans radio.

Exemple de cartographie d’une étude « prédictive » de couverture radio par Gateway (passerelle) positionnée sur le territoire. 

La qualité de la couverture et puissance du signal radio est déclinée du Bleu le plus fort au Jaune moyen et rouge le plus faible

Carrés Jaunes, Rose, Vert désignent les Gateway (Passerelles) positionnées sur les différents types de points hauts choisis

Remarque/ On peut ainsi noter sur cette Carto (Montpellier) l’impact des bâtiments sur le signal radio.(CF zones rouge sur la carte).

Groupe Phocéanne – Marseille

Le « Groupe Phocéanne » est constitué d’établissements de santé privé sur la région de Marseille : Polyclinique Phocéanne, Polyclinique Saint François, EHPAD Mont Aurélien, USLD Le Mont d’Azur, USLD Centre Phocéén, GIE Nanséa.

Compte-tenu de l’obsolescence des solutions de téléphonie Siemens en place sur les sites, la direction des établissements souhaitait être accompagnée par un professionnel du secteur au travers d’une mission d’assistance à maitrise d’ouvrage.

Les principaux objectifs de ce renouvellement se résument ainsi :

  • Offrir un meilleur service téléphonique aux usagers ;
  • Bénéficier d’un outil de communication moderne de collaboration ;
  • Mettre en œuvre de nouvelles fonctionnalités d’accueil téléphonique ;
  • Etre capable de s’intégrer au sein du système d’information existant ;
  • Proposer une architecture modulable, évolutive et optimale qui garantisse la pérennité de l’investissement réalisé (et valorise le cas échéant les investissements précédents) ;
  • Optimiser les coûts de fonctionnement, d’exploitation et de maintenance.

 Le découpage de la mission à été structurée en 5 étapes :

  • L’expression du besoin/architecture/budgétaire au regard des nouveaux besoins des établissements;
  • L’assistance à la consultation (soutenance,  analyse des offres et choix du titulaire);
  • L’assistance à la préparation de l’opération ;
  • L’assistance lors des phases de recette et dossiers des ouvrages exécutés (DOE).

4Grids – prolongement de R2S – Ready2Services

Certivéa élabore une première extension du label R2S-Ready2Services dédiée à la gestion énergétique des bâtiments, cette extension a pour nom « 4Grids ».

R2S rend le bâtiment capable d’accueillir des services ;

Qu’est-ce que 4 Grids ?

4Grids est un référentiel basé sur le cadre de définition « Bâtiments connectés, bâtiments solidaires et humains » élaboré par le Ministère de la Cohésion des territoires, lui-même se basant sur les travaux de la Smart Buildings Alliance et de l’Alliance HQE-GBC. L’extension 4Grids permet de délivrer des « services énergétiques » au sein de votre projet et ainsi de déterminer et positionner votre bâtiment comme acteur de la maîtrise de ses performances énergétiques.

Un bâtiment 4Grids est avant tout un bâtiment doté de capacités de communication lui permettant de transmettre des données qualitatives de façon fiable et transparente vis-à-vis de son propriétaire, de ses occupants, et des réseaux (électricité, gaz, chaleur) auxquels il est connecté. Une fois les données rendues disponibles, 4Grids donne la possibilité de mettre en place des services qui sont définis en 3 catégories :

  • Services d’information et aide à la décision : L’objectif de ces services est d’apporter des données permettant dans un premier temps de comprendre les consommations du bâtiment.
  • Services d’économie positive : il s’agit pour le bâtiment de disposer ensuite d’un ensemble de moyens destinés à réduire ses coûts d’investissement et d’exploitation, et à optimiser ses consommations énergétiques.
  • Services de contribution active : à ce stade, le bâtiment devient un acteur énergétique sur les réseaux thermique, électrique et gaz, il est capable de se montrer flexible sur demande pour moduler sa charge.

Ce référentiel s’adresse aux bâtiments entrant en démarche de labélisation, tant en phase de conception, qu’en phases de réalisation ou d’exploitation.

Avec R2S et 4Grids, l’objectif est donc clair : combiner les transition numérique et énergétique au service du bâtiment.

LM Ingénierie reste à votre écoute pour vos projets de bâtiments connectés et ceci tout au long du processus de validation : MOA, AMO et MOE. N’hésitez pas à nous solliciter.

Maître d'Ouvrage (MOA)

Compréhension : connaître les enjeux du bâtiment connecté et communicant

l

Assistant Maîtrise d’Ouvrage (AMO)

Accompagnement : maîtriser les thématiques pour conseiller les maîtres d’ouvrage

Maître d’Œuvre (MOE)

Application : mettre en place les technologies, services, moyens afin de rendre le bâtiment connecté et communicant

Le coin de l’expert / Wi-Fi 6ème génération

A tout changement, sa phase d’adaptation et de compréhension afin de ne pas être perdu. En effet, le wifi 802.11 a bien évolué depuis sa standardisation en 1997.

La Wi-Fi Alliance® a présenté début septembre la dernière déclinaison et génération de Wi-Fi, basée sur la technologie 802.11ax.

Le « Wi-Fi 6 » fait partie d’une nouvelle approche de nommage de Wi-Fi Alliance qui fournit aux utilisateurs une désignation facile à comprendre pour la technologie Wi-Fi prise en charge par leur appareil et utilisée dans une connexion que l’appareil établit avec un réseau Wi-Fi.

Le nouveau système identifie les générations Wi-Fi par une séquence numérique correspondant aux avancées majeures du Wi-Fi. Les noms de génération peuvent être utilisés par les fournisseurs de produits pour identifier la dernière technologie Wi-Fi prise en charge par un périphérique, par les fournisseurs de systèmes d’exploitation pour identifier la génération de connexion Wi-Fi entre un périphérique et le réseau, et par les fournisseurs de services pour identifier les capacités d’un réseau Wi-Fi à leurs clients. La terminologie générationnelle peut également être utilisée pour désigner les générations Wi-Fi précédentes, telles que 802.11n ou 802.11ac.

La séquence numérique rétroactive comprend :

  • Wi-Fi 6 pour identifier les appareils prenant en charge la technologie 802.11ax ;
  • Wi-Fi 5 pour identifier les périphériques prenant en charge la technologie 802.11ac ;
  • Wi-Fi 4 pour identifier les périphériques prenant en charge la technologie 802.11n.

la norme 802.11ax est une véritable évolution du 802.11ac avec de nouvelles fonctionnalités, des débits accrus 9,6 Gb/s. Comme cette dernière, elle exploite les bandes de 2,4 et 5 GHz avec la possibilité d’agréger jusqu’à 8 stream sous des largeurs de canaux de 160 Mhz offrant ainsi des vitesses plus rapides et une meilleure expérience connectée, même dans des environnements difficiles et denses ou congestionnés tels que les stades, les aéroports, les halls.. et autres lieux publics.

Il est également question d’une meilleure efficacité énergétique. Un nouveau champ est intégré dans le code source 802.11 (TWT – Target Wake Time) permettant à un device mobile type smartphone, tablette, PC ou tout autre appareil connecté, de gérer et optimiser l’autonomie de sa batterie. Lorsqu’un équipement de connexion (borne WiFi) communique avec un appareil (un smartphone par exemple) il peut lui dire exactement quand mettre sa radio WiFi en veille et quand elle doit se reveiller pour recevoir la transmission suivante. Cela permet d’économiser la batterie, la radio WiFi passe plus de temps en veille et donc permet une durée de vie prolongée. C’est aussi en vue d’adresser et prendre en charge un nombre toujours plus important d’objets connectés (IoT) ayant peu de batterie et nécessitant de se connecter en WiFi comme en 5G.

L’adoption de la nouvelle terminologie par l’industrie aidera les utilisateurs à mieux comprendre l’expérience à laquelle ils peuvent s’attendre. Wi-Fi 6 offrira une expérience améliorée pour répondre aux besoins des appareils et des applications dans une gamme d’environnements grand public et d’entreprise. La terminologie générationnelle devrait être largement adoptée par l’écosystème Wi-Fi, même si la Wi-Fi Alliance® n’a aucun pouvoir pour obliger les constructeurs à utiliser cette nouvelle norme, ils peuvent uniquement « encourrager » les constructeurs à l’adopter.

La certification Wi-Fi CERTIFIED 6 ™ est prévue pour 2020.

Pour plus d’information sur ce standard, consulté la page web du Wi-Fi Alliance